Home staging: aménagements, rafraîchissements en peinture, rangement et nettoyage sont les clés de votre rèussite.

Comment vendre plus facilement son habitation Il est nécessaire d’avoir de l’empathie, de se mettre dans la peau de l’acheteur !

C’est clair, il faut se mettre à la place de celui qui pourrait acheter le bien. « Ce qui intéresse les candidats acheteurs, ce sont les espaces, et pas votre mobilier ou votre vie privée », explique un agent immobilier. Bref, « enlevez ces lourdes tentures, évacuez l’immense garde-robe antique de votre chambre à coucher, créez de la lumière, de l’espace, et mettez en valeur les points forts de votre logement. Moyennant ces petites adaptations, les visiteurs auront assurément une tout autre impression en entrant dans les différentes pièces de la maison. »

C’est, en quelque sorte, la technique du home staging. Elle permet de vendre plus vite et plus cher. Il s’agit d’une forme de marketing immobilier. Concrètement, cette technique repose sur quelques principes de base comme : désencombrer l’espace, le dépersonnaliser… En clair, il faut fournir une décoration neutre pour que chacun puisse facilement s’imaginer y vivre. Le prix de vente s’en portera mieux. L’idée est bien de plaire au plus grand nombre grâce à la dépersonnalisation de la décoration qui passe par le désencombrement des pièces, de petites réparations, de nouveaux aménagements, des rafraîchissements en peinture, le rangement et le nettoyage. On estime que le home staging permet de vendre ou louer un bien plus vite et avec jusqu’à 15% de plus-value par rapport au prix de vente moyen. La raison est simple à comprendre : la plupart des acquéreurs potentiels ne parviennent pas à passer outre la décoration et l’ambiance existantes d’une maison ou d’un appartement. L’idée est donc de donner la neutralité nécessaire pour que toute personne ou famille puisse visualiser sa vie quotidienne dans cette maison ou cet appartement.

Pour le reste, il faut répondre aux attentes des candidats acheteurs en plaçant votre habitation dans la bonne catégorie. Les caractéristiques de base des différents logements type (maison de rangéemaison deux ou trois façades, maison indépendanteappartement duplex, penthouseloft, …) coulent de source. Mais, dans ces catégories générales, il existe encore des différences. Une habitation spacieuse et indépendante à la campagne, une villa, se distingue par le nombre de chambres ou de salles de bains, une maison de rangée par la superficie du jardin et un appartement par la présence ou non d’un emplacement de parking et/ou d’une terrasse. Il faut mettre les atouts de son habitation en fonction de l’air du temps. Un exemple ? Avec les confinements, les professionnels de l’immobilier constatent de fortes envies de campagne. On observe partout des clients qui cherchent des biens avec jardin.

Définir une valeur objective. Afin de déterminer le prix de votre habitation, vous disposez de plusieurs critères de base, comme l’année de construction, le lieu, le style architectural et d’éventuels autres biens à vendre dans les environs. Les souvenirs qui vous lient à la maison ont une valeur inestimable… mais le futur propriétaire n’en a pas encore ! Ces souvenirs ne peuvent dès lors jouer aucun rôle dans la fixation du prix.

Le juste prix. Dernier conseil, il faut proposer un prix juste quand on vend une maison. Il faut savoir qu’un particulier surévalue en moyenne de 10% son bien mis en vente. La maison ou l’appartement ne trouve alors pas preneur. Le bien reste de ce fait plus longtemps sur le marché et perd au final de sa valeur. Ceux qui craignent cet écueil peuvent s’adresser à un agent immobilier. Un expert indépendant peut effectivement aider à définir une valeur objective. Ce dernier va apporter une évaluation équilibrée selon le marché. Car si l’agent immobilier surévalue une habitation, il ne la vendra pas. Et s’il la sous-évalue, il gagnera moins d’argent. Les agences immobilières demandent généralement une commission de 3% en cas de vente d’une habitation.

Source : www.maconstruction.be

Travaux peinture intérieurs

Partagez cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin